• info@anr29.org

De la passion du cyclisme à l’écriture d’un livre

L’histoire du cyclisme morlaisien en tandem

Il y a quelques semaines l’un de nos adhérents a fait l’objet d’un article (signé de Gwendal Hamery) dans le Télégramme. Il s’agit de René Silliau qui, avec son ami Michel Le Bourhis, rend hommage à ceux qui ont écrit l’histoire de la petite reine dans la Cité du viaduc, à travers leur livre intitulé: « 1890-1970: l’âge d’or du cyclisme morlaisien ».
Bien qu’il avait pourtant juré de mettre un terme à sa carrière de préfacier, pour eux il a fait exception. Bel hommage!
En effet Jean Marie Leblanc, ancien directeur du Tour de France, est le parrain de l’ouvrage publié en décembre dernier en autoédition par le Saint Martinois Jean René Silliau et le Locquénolésien Michel Le Bourhis.
Une bible de 282 pages qui recense à peu près tout ce que la Cité du viaduc a connu comme champions cyclistes, toutes les courses qui y sont un jour passées.
Cinq ans de travail ont été nécessaires pour mettre en commun et trier les archives des deux hommes. Totalement
inarrêtables quand ils commencent à raconter leurs anecdotes.
Passionné par le cyclisme depuis son plus jeune âge, Michel Le Bourhis a été le speaker officiel de nombreuses courses bretonnes pendant 25 ans.
Quant à René Silliau, spectateur averti et cyclo émérite depuis 40 ans, il avait déjà écrit deux livres sur Jean Bourlès et les frères Hamon lorsqu’il a rencontré son compagnon d’échappée.
Trois champions morlaisiens sur lesquels le duo revient dans son livre.
« Jean Bourlès était un gars de la campagne et quand il a compris qu’on pouvait gagner plus en deux heures de course qu’en une semaine à la ferme, il s’est mis au vélo. A l’époque c’était un outil de promotion sociale. Leur rêve à tous était de pouvoir s’acheter un bistrot et un magasin de cycle à côté » confie Miche Le Bourhis.
En 20 ans Bourlès a gagné près de 300 courses dans le coin, rarement loin de la Bretagne, mais a quand même ga- gné une étape du Tour de France un 14 juillet 1957.
Bien d’autres coureurs sont évoqués dans cet ouvrage, ainsi que de nombreux critériums et autres courses sur
piste, sur les places des villages ou dans des champs. Ces courses attiraient des foules considérables.
Et enfin une place est évidemment réservé au Vélo Club morlaisien créé en 1891 et sacré champion de France des sociétés.
Dans ce vélo club morlaisien figuraient des coureurs qui ont représenté la France aux JO de Rome en 1960. Lors de ces JO trois coureurs du VCM partici- paient. Trois coureurs d’un même club aux JO , chose unique !
Ce livre rappellera très certainement de bons souvenirs aux amateurs de cy- clisme bretons qui ne manqueront pas de se le procurer.

Tiré à 500 exemplaires ce livre ( 12 €) est disponible dans une vingtaine de points de vente dans le Pays de Morlaix. Il est possible de le commander directement auprès des auteurs:
rene.silliau@wanadoo.fr ou michel.lebourhis@gmail.com
Les recettes sont intégralement reversées aux Parkinsoniens du Finistère, à
Leucémie Espoir et aux Blouses roses de l’hôpital de Morlaix.

Nota: ce texte reprend en quasi-totalité l’article du Télégramme.